Accueil L'actu L'opérateur Technique Trafic radio La QSL Mes aériens Règles d'urbanisme Bonnes adresses

 

Actualités

 

 

Le plagiat

(17 août 2019)

 

 

Avec le développement d’Internet, le plagiat¹, est un mal qui s'est propagé sur la toile sans vergogne.

 

Il serait judicieux, plutôt que de pomper lamentablement l’information, copiant d'un site en le collant sur un autre, d’inventer - de créer - d’innover !

 

Devant l’absence de créativité, on se limite alors à simplement citer la source et/ou à apposer le lien vers son contenu original. C’est un minimum de respect pour le rédacteur originel.

 

J’ai retrouvé ici et là des morceaux entier de mes textes et certaines de mes images reproduits sans mon consentement, et sans liens vers mes pages… !

 

A quoi bon animer un site si on est incapable de construire son contenu ? Je trouve cela lamentable, déplorable et irrévérencieux... Faites preuve d'imagination que diable !

 

 

Définitions suivant le dictionnaire Larousse

¹Plagiat : Acte de quelqu'un qui, dans le domaine artistique ou littéraire, donne pour sien ce qu'il a pris à l'œuvre d'un autre.

Ce qui est emprunté, copié, démarqué.

 

Commettre un plagiat : piller les œuvres d'autrui, les reproduire exactement.

 

… et selon l’article L.122-4 du code de la propriété intellectuelle

"Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause est illicite. Il en est de même pour la traduction, l’adaptation ou la transformation, l’arrangement ou la reproduction par un art ou un procédé quelconque."

source Légifrance

 

 

 

 

 

A propos du FT8, JT65 et JT9

(1er juin 2019)

 

Le mode FT8.

FT8, un nouveau mode de transmission lente, annoncé le 29 juin 2017 par (Joe) Joseph H Taylor, Jr K1JT et (Steve) Steven J Franke K9AN.

FT8 signifiant : Franke-Taylor, 8-FSK modulation.


En quelques semaines, le nouveau mode FT8 a supplanté le JT65 et le JT9, à tel point que les stations en mode JT se comptent désormais sur les doigts de la main !

 

 

Aussi, l’apparition de ce nouveau mode fait couler beaucoup d’encre. Pour certains, il est considéré comme invasif parce qu’il a effacé les modes JT. D’autres estiment que ce n’est pas de la radio car du fait de l’automatisme des séquences, l’opérateur n’intervient plus et donc cela consiste plus à une liaison entre machines (ordinateur).

 

Sur le premier point, effectivement force est de constater la rareté des stations dans les modes JT.

 

Concernant le second point, les conditions opératoires en FT8 paraissent identiques aux modes JT :

 

- utilisation d’un soft (par exemple JT65-HF-HB9HQX-Edition contre WSJTX),

- un ordinateur et une carte son,

- échange des indicatifs, des grilles, des reports et salutations.

 

Ces échanges sont effectués dans une séquence de temps déterminée qui nécessite un réglage d’horloge précis. Par conséquent, il est utile que les ordinateurs soient fréquemment synchronisés sur des serveurs de temps internet.

 

Entre deux séquences (émission/réception) en mode JT, le logiciel adapte un temps de repos d’environ huit secondes ce qui laisse à l’opérateur le temps de préparer sa réponse.

 

En mode FT8, l’intervalle entre chaque séquence étant très court (deux secondes) et les séquences émission/réception devant être réalisées dans des temps déterminés, l’automatisme de la procédure paraît inévitable.

 

Quant à l’opérateur, il a toujours le choix :

- de la station qu’il veut contacter,

- de la préférence de la fréquence,

- du réglage de la puissance,

- du réglage de la réception,

- de la forme de l’appel qui peut être générique ou directionnel,

- du mode opératoire de l’échange qui peut être complet ou écourté avec un ‘RR73’.

 

Il n'y a pas de différence flagrante entre les modes JT et le FT8 si ce n"est, la possibilité en FT8 de réaliser un contact 4x fois plus rapidement qu'en modes JT !

 

 

En revanche, l’inconvénient lié à l’engouement pour le FT8 reste aujourd’hui la surcharge de l’étroite portion de fréquence allouée. Cela pousse quelques utilisateurs indélicats à utiliser des puissances déraisonnables, du coup tout le monde perd en efficacité.

 

C’est peut être une des raisons de la mauvaise presse pour ce mode. Mais précisément, ce sont les utilisateurs indélicats qui sont en faute et non le(s) mode(s). J’ai même relevé lors de mes écoutes des ‘tunes’ intempestifs ou de la musique !

 

Ces intrusions et le phénomène de la course à la puissance existent pareillement en téléphonie sur les bandes HF. De mon emplacement, je ne compte plus les stations françaises, espagnoles ou italiennes attaquant des ‘pilups’ avec une force extraordinaire en piétinant les stations ‘normales’.

Soit, ils flirtent avec les kilowatts, soit c’est l’effet d’une propagation localisée !


 

Trêve de plaisanterie ! On aime ou on aime pas le mode FT8. Notre passion est suffisamment riche et chacun peut y trouver son compte. Le travail de Joe K1JT et Steve K9AN fait partie du progrès technologique. Ils travaillent bénévolement pour la communauté radioamateur. Alors à ce titre, ils méritent d’être remerciés.


 

Est-ce que le FT8 tue le radio amateurisme et les radioamateurs ? Apparemment, il attire de nouveaux opérateurs, jeunes et moins jeunes, qui occupent les bandes. De plus, ce mode tombe à point nommé dans une période ou la propagation est relativement faible. Il permet à des opérateurs de réaliser des contacts impossibles en téléphonie avec des stations modestes.

 

Certains argueront des possibilités avec le morse ? Oui, mais...

Ce nouveau mode se défini comme un ustensile de plus dans notre immense boîte à outils.

 

 

Tout comme aujourd’hui, dans 30 ans, il y aura des opposants au nouveau mode du moment. L’humain a tendance à rester avec ce quoi il a grandi, rejetant ce qui perturbe sa zone de confort. Le radioamateur n’échappe pas à la règle...

 

Auparavant, les études portaient sur l’élaboration de kits venant compléter nos équipements. Aujourd’hui, le développement tend vers les logiciels et les équipements de type SDR, les modes numériques (DMR, D-STAR) et les modes digitaux (FT8, FT4).

 

C’est une des nombreuses facettes non exhaustives dans le temps de notre dévorante passion.
 

Je retourne à mon bricolage d’antennes en espérant vous contacter dans l’un de ces nombreux modes.

 

 

 

 

 

REMONTER